[Alexandre Dupilet] ☆ Le Cardinal Dubois : Le génie politique de la Régence [littérature bulgare PDF] Read Online Õ adbam.co.uk

[Alexandre Dupilet] ☆ Le Cardinal Dubois : Le génie politique de la Régence [littérature bulgare PDF] Read Online Õ



Alexandre Dupilet, agrg et docteur en histoire, enseigne, comme moi, dans le secondaire Il avait sign il y a quelques annes un livre sur la Rgence Cette anne, il sort chez Tallandier une biographie du cardinal Dubois.
Prcepteur du rgent Philippe d Orlans, secrtaire d Etat des Affaires Etrangres, archev que de Cambrai, cardinal, premier ministre de Louis XV une carrire faste pour le petit abb originaire de Brive, pourtant tourn en drision ds son vivant Cette image ngative, lgue par Saint Simon et les libelles de la Rgence, a t reprise et amplifie par la suite Elle est pour ainsi dire consacre par l acteur Jean Rochefort qui joue Dubois dans le film de 1975 ralis par Bertrand Tavernier, Que la f te commence Des tentatives de rhabilitation ont t entreprises par des historiens de la IIIme Rpublique, mais en oubliant les c ts sombres du personnage Pour Alexandre Dupilet, l oeuvre accomplie par Dubois est pourtant considrable L historien se propose de livrer une nouvelle biographie, rpondant des questions en suspens et pesant le pour et le contre du cardinal.
Dubois n est pas issu d un milieu pauvre l excs, comme le veut la lgende noire Fils d un apothicaire de Brive, n en 1656, il tudie au collge de la ville Factieux l cole, il bnficie nanmoins d une bourse pour aller tudier Paris en 1672 C est l qu il devient prcepteur pour des familles parisiennes fortunes il est introduit auprs de la maison d Orlans mais se fait remarquer aussi pour son loquence et son esprit ptillant Il devient sous prcepteur du duc de Chartres en janvier 1683.
Le duc a alors 9 ans Aim de ses parents, idol tr surtout par sa mre, il ne peut nanmoins trouver dans ceux ci de vritables modles Il reste cantonn par Louis XIV dans les seconds r les, malgr ses prouesses lors de la guerre de la Ligue d Augsbourg Dubois, qui a assez bien cern son lve, lui donne une ducation classique mais ambitieuse Rien de novateur, mais Dubois sait s imposer comme le prcepteur du duc lui tout seul Il n a pas encourag le duc au plaisir des femmes, m me s il ne ddaignait pas y toucher, bien que tonsur.
En 1691, Dubois accompagne son lve la guerre dans les Pays Bas espagnols Il y devient son secrtaire particulier L abb est alors victime d une premire cabale les parents lui reprochent de ne pas emp cher le duc de s entourer de soudards, et Louis XIV trouve que le duc est trop proche de son prcepteur C est pourtant Dubois qui sert d entremetteur pour le mariage de son lve avec Mlle de Blois, fille naturelle du roi, qui ne sera pas heureux Le duc conna t alors une disgr ce d une dizaine d annes Dubois, lui, accompagne le duc de Tallard pour une premire mission diplomatique en Angleterre, en 1698 Mais il revient de manire un peu prcipite, ce qui laisse penser des msententes avec le duc.
En 1701, la mort de son pre, Philippe devient duc d Orlans Dubois reste son principal conseiller, alors que le duc se replie sur ses affaires dometiques, tenu l cart de la guerre de Succession d Espagne par Louis XIV Dubois fait valoir les droits de son lve au tr ne d Espagne Il accompagne le duc, revenu en gr ce, en Italie, en 1706, puis en Espagne l anne suivante Son lve vole de succs en succs sur le plan militaire Mais ses prtentions irritent Philippe V, et par ricochet, Louis XIV En 1714, les dcs successifs font du duc le futur rgent du royaume en cas de mort du souverain.
Philippe d Orlans a t pris au dpourvu par la mort de Louis XIV, mais il avait prpar les rformes gouvernementales venir ds le dbut de l anne 1715 L appui du Parlement lui permet de former comme il l entend le conseil de Rgence Dubois sert alors de ngociateur avec l Angleterre de George Ier, reprsent par Lord Stair Partisan de l alliance avec les Anglais, Dubois rallie le rgent ses vues, notamment aprs l chec du soulvement jacobite de 1716.
A La Haye, en juillet 1716, Dubois, qui voyage incognito sous le nom de chevalier de Saint Albin, rencontre pusieurs fois l Anglais Stanhope En dpit de l hostilit du marchal d Huxelles et de ceux qui veulent se rapprocher de la Russie, Dubois, maintenant Hanovre, parvient faire aboutir le projet d alliance dfensive en novembre 1716.
La Triple Alliance vaut Dubois d entrer au Conseil des Affaires Etrangres, en mars 1717 Les conseils de la polysynodie taient moins dpourvus d influence qu on ne l a parfois dit Dubois s y affronte Torcy, de la famille Colbert, puissant ministre, et d Huxelles, notamment quand il s agit de rsoudre le conflit entre l Espagne et l Empire Alberoni, le mauvais gnie de Philippe V, le pousse la guerre contre l empereur Charles VI Dubois part en Angleterre avec Chavigny, une de ses cratures, pour apaiser les tensions.
Dubois, alli Torcy, est en Angleterre pour former une Quadruple Alliance, mais en France, le rgent tend l oreille ceux qui sont d un avis oppos Le ma tre doit tancer l lve Dubois doit affronter l hostilit de la vieille cour pour la signature du trait, dans un contexte de fronde intrieure contre le Rgent L accord est finalement conclu en ao t 1718.
Dubois songe alors remplacer Huxelles la t te des Affaires Etrangres Il mne une campagne d influence auprs du Rgent dans ce but Il l incite aussi supprimer les conseils et rabattre le pouvoir du Parlement, trouvant comme alli de circonstance Saint Simon Le Rgent adopte cette politique fin ao t 1718 Le mois suivant, Dubois obtient les Affaires Etrangres Il touche peu l organisation du ministre Les conseils sont supprims Surtout, Dubois garde un contact facile avec le Rgent.
Il djoue la conspiration de Cellamare, du nom du prince espagnol entr en contact avec la duchesse du Maine, opposante du Rgent L Angleterre menace d entrer en guerre contre l Espagne La France opre une volte face et se rallie au Anglais, ce qui est mal compris de l opinion L arme fran aise entre en Espagne en avril 1719 Dubois, tout en visant dsormais le chapeau de cardinal, soutient la Sude dans le nord de l Europe Par de savantes intrigues, il parvient faire disgr cier Alberoni en dcembre 1719.
En fvrier 1720, Philippe V finit par rejoindre la Quadruple Alliance, ce qui inquite les Anglais Les querelles anglo espagnoles tournent autour de Gibraltar Dubois dramatise son opposition avec Law, aprs avoir particip l tablissement de son systme entre 1716 et 1718 Law estime que la diplomatie de Dubois co te trop cher la France Mais Dubois, devenu archev que de Cambrai en juin 1720, peut compter sur le soutien du Rgent, face aux cabales.
En 1721, France, Angleterre et Espagne consolident leurs alliances, renforces dans le cas franco espagnol par un mariage crois Louis XV pouse notamment l Infante Marie Anne Victoire Dubois rconcilie l Espagne et l Angleterre autour de la France.
Il commence penser au chapeau de cardinal au moment des ngociations pour la Quadruple Alliance Il peut compter sur le soutien anglais et sur celui de son homme Rome, Pierre Laffitau La campagne d influence commence ds 1718 Reste le problme de la bulle Unigenitus, que le pape aimerait bien voir triompher dans le royaume Seulement, Dubois a peu de prises sur le sujet, et le Rgent ne le soutient que du bout des lvres Clment XI rechigne lui accorder la fonction En guise de consolation, Dubois devient archev que de Cambrai il faut d ailleurs l ordonner dans l urgence, vu la fonction.
Malgr les efforts de Dubois sur la bulle Unigenitus, il doit attendre la mort de Clment XI et l lection d Innocent XIII, en mai 1721, qu il a grandement favorise, pour obtenir le titre de cardinal en juillet.
L pisode sert l ironie de la lgende noire attache Dubois On raille le maquereau devenu rouget Dubois mari, Dubois dbauch, qui re oit des coups de pied dans les fesses du Rgent, qui ne sait pas rciter le latin pendant sa conscration autant de ragots colports par les diaristes, les chansons satiritques puis les chroniqueurs Dubois se rendait certes aux agapes du Rgent, qui n avaient rien d orgies Il a bien eu une ma tresse officielle, Mme de Tencin.
En ao t 1722, Dubois atteint le summum de sa carrire en devenant Premier Ministre, ce qui bouleverse l organisation de l administration de la monarchie En fait, Dubois tenait la fonction sans le titre depuis l exil de Law Il se dbarrasse de ses adversaires Torcy, Villeroy, alors qu on ramne le jeune Louis XV Versailles, inoccup depuis la rgence Le Premier Ministre est, pour Dubois, une vritable barrire entre les ministres et le souverain.
Dubois doit encore affronter la cabale du duc de Chartres, fils du Rgent, avant d assister au sacre du roi Il entre l Acadmie fran aise en dcembre 1722, puis l Acadmie des Sciences Depuis ao t 1722, il donne la le on Louis XV Dubois reste un bourreau de travail malgr une sant chancelante Victime de rtention d urine, il ne survit pas l opration tente en ao t 1723 La fortune lgue par Dubois au Rgent, qui la refuse, n est pas aussi considrable que ses dtracteurs l ont dit quelques centaines de milliers de livres Le Rgent suit son prcepteur dans la tombe en dcembre.
Alexandre Dupilet rappelle en conclusion que Dubois a laiss son empreinte sur la politique trangre, avec la Triple Alliance pour commencer, moins en politique intrieure Partisan de la monarchie absolue, Dubois s est lev partir de rien, ou presque Il est le gnie politique de la Rgence, son incarnation Le personnage avait ses dfauts c est ce qu en a retenu la mmoire L histoire, elle, est autrement plus complique.
Une synthse efficace de rhabilitation complte par une vingtaine de pages de notes et une autre vingtaine de pages de bibliographie Manquent peut tre juste des cartes et quelques illustrations, hormis celle de couverture.
Pr Cepteur Et Minence Grise Du R Gent Philippe D Orl Ans, Secr Taire D Tat Des Affaires Trang Res, Archev Que De Cambrai, Premier Ministre De Louis XV, Le Cardinal Dubois Est Le G Nie Politique De La R Gence Pourtant, Le Personnage Peine Tre Reconnu Pr Sent Comme Un Ambitieux Machiav Lique, Raill Pour Ses Escapades Amoureuses Et Vilipend Pour Son Impi T , Dubois Appara T Comme Un Libertin Sans Vergogne Machiav Lique Et Ambitieux, Dubois Le Fut Assur Ment, Sinon Comment Aurait Il Pu R Ussir Le Tour De Force De Devenir Cardinal Et Premier Ministre De Louis XV, Lui, Le Modeste Fils D Un Apothicaire De Brive Dubois Est Surtout Le Plus Grand Strat Ge Politique De Son Temps En R Ussissant Imposer L Alliance Avec L Ennemi De Toujours, L Angleterre, Il Devient Le Principal Architecte De La Paix Europ Enne Sur Le Plan Int Rieur, En Tant Que Premier Ministre, Digne H Ritier De Richelieu Et De Mazarin, Il R Ussit Apaiser Les Divisions Qui Ont Gangren Le Royaume Durant La Sombre Fin De R Gne De Louis XIVAudacieux, Curieux Et Toujours Pr T Tenter Des Nouvelles R Formes, Dubois Marque De Son Empreinte Son Poque, L Aube Du Si Cle Des Lumi Res C Est Cette Trajectoire Fulgurante Qu Alexandre Dupilet Retrace Dans Cette Biographie D Un Personnage Au Destin Hors Du CommunAgr G Et Docteur En Histoire, Alexandre Dupilet Enseigne Dans Le Secondaire Il Est L Auteur De La R Gence Absolue