Download Epub Format ↠´ IBM et l'Holocauste - L'alliance stratégique entre l'Allemagne nazie et la plus puissante multinationale américaine PDF by ↠´ Edwin Black adbam.co.uk

Download Epub Format ↠´ IBM et l'Holocauste - L'alliance stratégique entre l'Allemagne nazie et la plus puissante multinationale américaine PDF by ↠´ Edwin Black colis bien re u dans les temps rien a dire sur ce produit excellent c est vrai que la v rit sur certains sujet d range et que les gens devrais ouvrir les yeux sur le monde d aujourds hui peut tre qu il aurai moins de conflit si une partie des gens avait l esprit ouvert sinon chacun aura son point de vue voila ma pense Parfait



Ce livre est une enqu te de longue haleine qui d crit l aide tr s importante apport e par la multinationale IBM la machine de guerre Nazie et aussi son r le dans l holocauste Le syst me des cartes perfor es et la m canographie, fournis pas IBM aux Nazis ont permis ces derniers de ficher et localiser les juifs.
Il convient aussi de lire Wall Street et l Ascension de Hitler et les liens tr s troits entre Henry Ford et Hitler.
Je viens de commencer lire ce livre.
Tr s bien crit et qui nous livre un pan de l histoire durant la deuxi me guerre mondiale.
m le l histoire et des consid rations pertinentes sur le r le de la statistique et de la m canographie La collusion d IBM avec le nazisme est d montr e.
C est mal crit, mais c est tellement clairant sur la r alit conomique et logistique qui a permis l accomplissement du projet noir du 3 me Reich.
Conforme la photo Le Livre D Edwin Black A Fait La Une Des Quotidiens, En Associant La Grande Multinationale Am Ricaine IBM, Symbole De La Mondialisation, Au Crime De Masse Le Plus Horrible Du XXesi Cle L Argument Est Simple La Technologie IBM Des Cartes Perfor Es Aurait Permis Aux Nazis De Saisir, De Trier Et D Analyser Une Masse D Information Consid Rable, Les Dotant Ainsi D Une Efficacit Redoutable Dans L Organisation De La Solution Finale La Logistique IBM, Associ E Aux Ambitions Exterminatrices Nazies, Expliquerait L Ampleur Du D Sastre Si L Ouvrage Du Journaliste Am Ricain, Fils De Survivants Polonais De L Holocauste, A Le M Rite De Mettre Au Jour La Froide Rationalit Du Crime Nazi, On Ne Peut S Emp Cher D Estimer Que L Holocauste Est Chose Trop S Rieuse Pour Tre Instrumentalis E Lier IBM Au Nazisme, Au Risque Parfois De Les Confondre, C Est Tenter De Stigmatiser La Firme Am Ricaine Pour En Faire L Incarnation Contemporaine Du Mal Lire, Certes, Mais Avec La Plus Grande Prudence Herv MazurelCe Livre Raconte L Histoire De La Participation Consciente D IBM L Holocauste, Et De Sa Complicit Avec La Machine De Guerre Nazie Qui A Fait Plusieurs Millions De Victimes Travers Toute L EuropeAu Cours De La Deuxi Me Guerre Mondiale, Les Nazis Ont Extermin Six Millions De Juifs Gr Ce Une Organisation Remarquable, Les Listes De Noms Taient Toujours Pr Tes, Les Trains Toujours L Heure Et Les Chambres Gaz Toujours Disponibles Au Bon Moment Aujourd Hui, On Utiliserait Des Ordinateurs L Poque, Il N Y En Avait Pas Mais Les Nazis Avaient Autre Chose Des Machines Cartes Perfor Es Elles Taient Partout Dans Les Bureaux, Dans Les Centres Ferroviaires, Dans Les Usines, Mais Aussi Pr S Des Ghettos Et Dans Les Camps La Moindre Information Tait Saisie, Trait E, Tri E, Analys E Toute La Machine De Guerre Allemande, Toute La Logistique De L Asservissement Et De L Extermination Reposaient Sur Ces Appareils Et Ceux Ci Taient La Propri T D Une Entreprise Am Ricaine IBMCe Livre Raconte Comment S Est Nou E, D S , L Alliance Strat Gique Entre IBM Et Les Nazis Comment, Avec L Aide De Sa Filiale Allemande, La Multinationale A Fourni Au IIIe Reich Des Solutions Cl S En Main Comment, En Pleine Guerre, IBM G Rait Ses Filiales Europ Ennes Par L Interm Diaire De Son Bureau Gen Ve Comment, Entre Autres, Les Juifs De Hollande Furent Les Victimes De La Technologie IBM Et Pourquoi Les Juifs De France Eurent Davantage De Chance Comment, Enfin, Tout Cela Fut Accompagn D Une Entreprise Syst Matique D OccultationCertes, Avec Ou Sans IBM, Les Nazis Auraient Entrepris D Exterminer Les Juifs Mais Les Chiffres, Eux, Auraient T Tr S Diff Rents